écomusée territoire

Qui sommes nous?

Nos productions

Base de données du patrimoine

Le président Vauzelle propose un projet et une charte de territoire pour le Pays Sainte-Baume.

Fin mars 2007, Michel Vauzelle, président de la région PACA a écrit à Vincent MARTINEZ, président de l'Association de Préfiguration du Parc Naturel de la Sainte-Baume, afin de proposer «d’élaborer un projet de territoire innovant et exemplaire s’appuyant sur les composantes les plus spécifiques du massif et notamment la forêt, l’eau, la biodiversité, le patrimoine culturel et vernaculaire». Le 20 janvier 2007, vingt-cinq associations à vocation patrimoniale dont l’activité est ciblée sur le territoire du Pays Sainte-Baume se réunissaient au Plan d’Aups, à l’initiative de Découverte Sainte-Baume, afin de prendre connaissance de l’étude de diagnostic territorial, dit «rapport Menicucci». Ce rapport très complet confirme, s’il en était besoin, la richesse du patrimoine de ce territoire de vingt communes et propose en conclusion d’étudier différentes formules de structure globale de gestion.Au terme de cette réunion et malgré quelques légers progrès comme la constitution de sept groupes de travail interassociatifs, les représentants des associations se quittaient sur une impression mitigée : aucune avancée décisive n’avaient été notée vers la création d’une structure de gestion globale du territoire. Tous remarquaient que, depuis novembre 2004 (réunion des associations au Beausset), la situation n’avait pas évolué d’un iota.Dans les semaines qui suivent la réunion du 20 janvier 2007, au cours de quelques réunions informelles, les associations lancent l’idée d’un Collectif P.N.R. du Pays Sainte-Baume et se fixent un objectif clair : la création d’un P.N.R.Le Conseil du Collectif, formé des présidents des trente associations, se réunit pour la première fois le 15 mars 2007 à Signes (Var).Ce même jour, un secrétaire et quatre porte-parole sont élus ; 22 groupes de travail sont constitués : ils étudieront les sujets brûlants touchant la protection du patrimoine du Pays Sainte-Baume.Le conseil décide de se réunir régulièrement pour suivre l’avancement des études des groupes de travail et pour prendre des décisions d’ordre général.Une action de lobbying (groupe de pression en français) est lancée, dans un premier temps auprès des conseillers régionaux (chacun sait que le Conseil régional est le maître d’ouvrage des P.N.R.). Ce travail sera poursuivi auprès des élus municipaux, des conseillers généraux et des institutionnels qui seront tenus au courant du projet.Effet ou non de ces actions, une lettre du président Vauzelle est parvenue fin mars au président de l'Association de Préfiguration du Parc Naturel de la Sainte-Baume. Dans ce courrier, le président du Conseil régional propose (sic) «d’élaborer un projet de territoire innovant et exemplaire s’appuyant sur les composantes les plus spécifiques du massif et notamment la forêt, l’eau, la biodiversité, le patrimoine culturel et vernaculaire».Fait nouveau qui nous apparaît d’une extrême importance, le président Vauzelle propose à l'Association de Préfiguration du Parc Naturel de la Sainte-Baume de (sic) «se rapprocher de la Direction de l’Environnement, du Développement Durable et de l’Agriculture qui sera votre interlocuteur et vous accompagnera dans ce projet».Enfin un interlocuteur défini pour le projet P.N.R. du Pays Sainte-Baume ! Une décision qui n’avait jamais été prise jusqu’à présent : on nous «baladait» en permanence  !Le Collectif prend acte de cette décision et apportera son soutien au service ainsi désigné. Il oeuvrera en collaboration avec les collectivités territoriales dans le  seul objectif de l’aboutissement du projet.Mais comment le Collectif P.N.R. peut-il agir ?Il devra même agir sans tarder sur certains sujets. Exemple : une première étude entreprise par le Collectif PNR est en cours de finalisation par le groupe de travail n°7 mis en place le 20 janvier 2007. Il s’agit de la pénétration des engins à moteur au coeur même des zones naturelles. Ceux qui fréquente le massif le confirmeront : le territoire devient le terrain de jeu de personnes peu scrupuleuses en matière de protection de l’environnement. Ainsi, le col de Bertagne devient le lieu de rendez-vous du week-end des “motos vertes” et des “quads” qui profitent de l’ouverture récente de pistes D.F.C.I. pour envahir les crêtes. Les règles de circulation dans le massif sont pourtant bien définies mais, comme souvent, ne sont pas respectées. Ce laisser-faire, qui touche bien d’autres pratiques, conduira inéluctablement, si rien n’est fait, à la destruction de l’environnement.Nous avons parlé dans notre dernier numéro de l’impact du réchauffement climatique sur nos forêts, en particulier sur les pins sylvestres. Ce n’est qu’un des effets de ce phénomène planétaire dont l’accélération surprend les scientifiques eux-mêmes. Nul doute que d’autres conséquences du réchauffement apparaîtront rapidement. Il s’agit d’observer ces évolutions et d’agir à temps pour les contrer. Le groupe de travail n°10 «Biodiversité» s’y attachera.Mais, me direz-vous, à quoi va servir le travail de ces groupes ?Il aura bien entendu l’avantage de compléter le diagnostic territorial en mettant l’accent sur les atteintes au patrimoine. Le Collectif ne se contentera pas d’empiler ces dossiers. Il les fera vivre. Les études seront communiquées à l'Association de Préfiguration du Parc Naturel de la Sainte-Baume et, par l’intermédiaire de cette dernière, aux communes concernées.L’étude initiale du groupe de travail sera actualisée en fonction des résultats constatés sur le terrain. Elle constituera ainsi un document directement utilisable pour l’élaboration de la charte du P.N.R.Quant au Conseil du Collectif, il ne s’agit ni plus ni moins que de la préfiguration du Conseil des associations, organe essentiel de gestion du futur Parc, au même titre que le Conseil économique et social et le Conseil scientifique.
M. Degraeve

Association loi 1901 agréée pour la protection de l'environnement sur le Var et les Bouches-du-Rhône
Arrêté 2005-110bis

Contacter le webmaster

JJSan

Découverte Sainte-Baume
écomusée territoire